Document sans nom

juillet 2017 8 députés à l'Assemblée nationale alors que le parti socialiste en a 28 avec 4 fois moins de voix, ainsi que le PCF 10 députés (quelle démocratie !?!) Le FN est passé à plus de 11 millions électeurs, mais les tricheries ont été massives et la Presse radicalement antidémocratique.



Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin-françoise
administrateur
administrateur
Féminin
Nombre de messages : 3645
Age : 107
Localisation : iceberg n°56 Antarctique, là où la connerie humaine fait fondre les glaces
Points : 8135
Date d'inscription : 12/08/2008

Malaisie : 300 Bibles saisies, 2 chrétiens arrêtés

le Dim 5 Jan - 23:15
Malaisie : 300 Bibles saisies, 2 chrétiens arrêtés

http://www.fides.org/fr/news/36850-ASIE_MALAISIE_Usage_du_terme_Allah_de_la_part_des_chretiens_300_Bibles_placees_sous_sequestre_et_arrestation_de_deux_responsables_chretiens#.UsnnEye_-Sp

ASIE/MALAISIE - Usage du terme Allah de la part des chrétiens : 300 Bibles placées sous séquestre et arrestation de deux responsables chrétiens

Kuala Lumpur (Agence Fides) – Plus de 300 exemplaires de la Bible ont été placés sous séquestre et deux responsables chrétiens arrêtés hier, 2 janvier, dans l’Etat malaisien de Selangor. C’est ce qu’indique un communiqué de la Bible Society of Malaysia envoyé à l’Agence Fides. Selon la police, le chef d’inculpation est « usage illégitime du terme Allah par les chrétiens », reconnu par une décision de justice d’octobre 2013. L’Etat de Selangor, limitrophe de la capitale, Kuala Lumpur, a ainsi sanctionné la Bible Society of Malaysia.
Se concrétisent ainsi les inquiétudes des chrétiens malaisiens qui, après cette décision – qui se référait exclusivement aux publications de l’hebdomadaire catholique Herald – craignaient qu’une interprétation erronée – et extensive – de la décision de justice cause des problèmes aux communautés chrétiennes et à la diffusion de leurs publications, à commencer par la Bible. Suite à la décision d’octobre dernier, le Premier Ministre malaisien, Najib Razak, ainsi que des fonctionnaires, avaient expliqué que « l’interdiction ne s’applique ni aux liturgies ni à la Bible », affirmant que la pratique cultuelle chrétienne n’aurait pas été menacée. L’épisode d’hier démontre en revanche « les ambiguïtés encore existantes », dénonce la Bible Society of Malaysia. Ainsi que cela a été indiqué à Fides, les Bibles placées sous séquestre étaient importées d’Indonésie, pays utilisant lui aussi la langue Bahasha.
La dispute portant sur l’usage du terme Allah de la part des non musulmans a éclaté au début de 2009 lorsque le Ministère de l’Intérieur a menacé de révoquer l’autorisation de publication de l’hebdomadaire catholique Herald, qui y avait recours. L’Eglise catholique a intenté un recours légal contre la violation de ses droits constitutionnels. La même année, un tribunal a accueilli les thèses de l’Eglise. La décision de la Cour d’Appel intervenue en octobre 2013 a cependant réintroduit l’interdiction. Les musulmans constituent plus de 60% des 28 millions de malaisiens alors que les chrétiens en représentent environ 9%. (PA) (Agence Fides 03/01/2014)

_______________________________________________

"Une société prête a sacrifier un peu de liberté contre un peu de sécurité ne mérite ni l'une, ni l'autre, et finit par perdre les deux." Benjamin Franklin.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum