Document sans nom

juillet 2017 8 députés à l'Assemblée nationale alors que le parti socialiste en a 28 avec 4 fois moins de voix, ainsi que le PCF 10 députés (quelle démocratie !?!) Le FN est passé à plus de 11 millions électeurs, mais les tricheries ont été massives et la Presse radicalement antidémocratique.



Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin-françoise
administrateur
administrateur
Féminin
Nombre de messages : 3645
Age : 107
Localisation : iceberg n°56 Antarctique, là où la connerie humaine fait fondre les glaces
Points : 8135
Date d'inscription : 12/08/2008

L’exode des chrétiens syriens…

le Mar 14 Jan - 19:56
L’exode des chrétiens syriens…
http://www.fides.org/fr/news/36917



« L’exode de la population de la ville est actuellement en cours. Chaque jour, nous perdons des personnes et des familles de notre communauté, en particulier des jeunes, qui constituent notre espérance et notre avenir ». C’est ainsi que le prêtre syro orthodoxe Youssef Abdulmasih décrit la situation de la communauté chrétienne à Qamishli, sise dans la province syrienne de Jézirah, dans le nord-est du pays. « Notre ville, poursuit le prêtre orthodoxe dans le compte-rendu parvenu à l’Agence Fides, deviendra une ville de personnes âgées. Seules les générations les plus âgées resteront sur place ». Les familles des étudiants se trouvent face au dilemme de devoir envoyer leurs enfants à l’étranger s’ils veulent qu’ils poursuivent leurs études. Dans cette situation, explique le prêtre orthodoxe, les pressions augmentent tout comme les demandes adressées aux responsables des communautés ecclésiales. « Beaucoup considèrent l’Église comme la seule planche de salut en mesure de résoudre les problèmes rencontrés par le peuple. Certains attendent. D’autres critiquent. Certains se livrent à des reproches et à des attaques cruelles. Tous veulent que cette souffrance prenne fin ».
(GV) (Agence Fides 13/01/2014)

_______________________________________________

"Une société prête a sacrifier un peu de liberté contre un peu de sécurité ne mérite ni l'une, ni l'autre, et finit par perdre les deux." Benjamin Franklin.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum