Document sans nom

juillet 2017 8 députés à l'Assemblée nationale alors que le parti socialiste en a 28 avec 4 fois moins de voix, ainsi que le PCF 10 députés (quelle démocratie !?!) Le FN est passé à plus de 11 millions électeurs, mais les tricheries ont été massives et la Presse radicalement antidémocratique.



Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin-françoise
administrateur
administrateur
Féminin
Nombre de messages : 3645
Age : 107
Localisation : iceberg n°56 Antarctique, là où la connerie humaine fait fondre les glaces
Points : 8135
Date d'inscription : 12/08/2008

Lille : un an de prison pour l'inconnu (clandestin algérien) entré dans la chambre d'une femme

le Lun 10 Fév - 20:25
Lille : un an de prison pour l'inconnu (clandestin algérien) entré dans la chambre d'une femme

http://www.nordeclair.fr/info-locale/lille-un-an-de-prison-pour-l-inconnu-entre-dans-la-jna49b0n268164

Samedi 3 août, aux aurores, rue Castel-Béghin à Lille, un voisin constate qu’un homme escalade la façade d’un immeuble.

Le riverain appelle la police. Lorsque les policiers arrivent, ils entendent les cris d’une femme. Ils entrent dans un appartement au premier étage : c’est ainsi que Nourredine Aoufi, 33 ans, est interpellé.
L’homme, un ressortissant algérien qui a demandé l’asile politique en France, sort alors une drôle d’histoire : il aurait loué un appartement 1 200 €, versé 600 € d’avance et, n’ayant pas eu la clé, serait venu réclamer l’argent à son bailleur. Bref, il se serait trompé d’appartement.
Masqué et armé d’un couteau
La jeune femme, réveillée en sursaut par un inconnu masqué au pied de son lit, explique qu’effectivement le visiteur lui a réclamé de l’argent et a sorti un grand couteau dont la lame avait été meulée pour être encore plus effilée.
Lundi, le prévenu, malgré quelques semaines de détention provisoire, semble encore tenir à son explication « abracadabrantesque », pour reprendre l’expression utilisée par la partie civile représentée par Me Florence Meilhac.
« Vous seriez venu voir votre bailleur, vous tombez sur une jeune femme qui n’a strictement rien à voir avec votre histoire invérifiable et, avec un couteau, vous lui prenez une tablette numérique et un portable ? », s’inquiète la procureure. Explications embrouillées du prévenu, très marqué par un passé de toxicomane.
L’agresseur, défendu par Me Thierry Debrabant, écope d’un an de prison avec mandat de dépôt.

_______________________________________________

"Une société prête a sacrifier un peu de liberté contre un peu de sécurité ne mérite ni l'une, ni l'autre, et finit par perdre les deux." Benjamin Franklin.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum