Document sans nom

juillet 2017 8 députés à l'Assemblée nationale alors que le parti socialiste en a 28 avec 4 fois moins de voix, ainsi que le PCF 10 députés (quelle démocratie !?!) Le FN est passé à plus de 11 millions électeurs, mais les tricheries ont été massives et la Presse radicalement antidémocratique.



Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin-françoise
administrateur
administrateur
Féminin
Nombre de messages : 3645
Age : 107
Localisation : iceberg n°56 Antarctique, là où la connerie humaine fait fondre les glaces
Points : 8135
Date d'inscription : 12/08/2008

Deux bulgares : Profession, piégeurs de distributeurs de billets

le Lun 10 Fév - 21:46

Deux bulgares : Profession, piégeurs de distributeurs de billets


http://www.ledauphine.com/vaucluse/2013/09/25/profession-piegeurs-de-distributeurs-de-billets

Hier à la barre du tribunal correctionnel d’Avignon, ils ont fait profil bas. Ces deux Bulgares ont assuré n’être que les petites mains d’une organisation qui prospère un peu partout sur la planète.
Hier en tout cas, ils ont été condamnés à quatre ans de prison ferme pour avoir piégé plusieurs distributeurs de billets dans le Vaucluse. Et pas au moyen de procédés à la petite semaine, de type “collet marseillais”. Ici, on est un peu dans les hautes sphères de l’informatique et du piratage.
Des minis caméras dissimulées sur les distributeurs
Leur combine consistait à installer des “skimmers” sur les distributeurs de billets. Il s’agit de prendre la main sur les guichets automatiques de banque.
Le principal outil des malfaiteurs étant justement le “skimmer”, introduit dans les distributeurs ou positionnés à proximité. Celui-ci copie les données de la bande magnétique de la carte bancaire, et le plus souvent le code secret est également filmé par des minis caméras dissimulées sur les distributeurs.
Pour faire simple, des cartes vierges sont ensuite encodées au moyen d’un ordinateur et elles prennent alors l’apparence d’une carte presque normale. Dans l’affaire examinée hier par le tribunal correctionnel d’Avignon, des cartes contrefaites avaient même été utilisées aux États-Unis et en Bulgarie.
Les deux prévenus étaient tombés dans les mailles du filet du SRPJ d’Avignon, au terme d’une filature opérée les 25 et 26 août dernier.
Sur eux, la panoplie du parfait piégeur de distributeur de billets, cartes vierges, skimmer, ordinateurs….
Une peine de quatre de prison conforme aux réquisitions
Assistés par Me Sandy Testud, ils ont indiqué n’avoir été que les jouets d’escrocs, et n’avoir en tout est pour tout touché qu’une faible somme d’argent pour cet ensemble d’escroqueries.
Il n’en demeure pas moins que les parties civiles, le GIE des cartes bancaires et le Crédit Lyonnais ont estimé leur préjudice total, entre mai et août, à près de 20 000 euros.
La peine prononcée hier est conforme aux réquisitions du procureur, Bernard Marchal.

_______________________________________________

"Une société prête a sacrifier un peu de liberté contre un peu de sécurité ne mérite ni l'une, ni l'autre, et finit par perdre les deux." Benjamin Franklin.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum