Document sans nom

juillet 2017 8 députés à l'Assemblée nationale alors que le parti socialiste en a 28 avec 4 fois moins de voix, ainsi que le PCF 10 députés (quelle démocratie !?!) Le FN est passé à plus de 11 millions électeurs, mais les tricheries ont été massives et la Presse radicalement antidémocratique.



Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin-françoise
administrateur
administrateur
Féminin
Nombre de messages : 3645
Age : 107
Localisation : iceberg n°56 Antarctique, là où la connerie humaine fait fondre les glaces
Points : 8135
Date d'inscription : 12/08/2008

Violente agression sur fond de "racisme anti-blanc" à Lille

le Ven 7 Mar - 17:23
Violente agression sur fond de "racisme anti-blanc" à Lille

JUSTICE - Le tribunal de Lille a condamné ce lundi un homme à 15 mois de prison dont 8 avec sursis. Avec un mineur, celui-ci a torturé, le 13 juin, un étudiant, dont la faute était d’être blanc. Les magistrats n’ont pas choisi de qualifier les faits avec la circonstance aggravante de l'acte raciste.



Les faits se sont déroulés rue de la Clé, au cœur du quartier tranquille du Vieux-Lille. Photo : Google StreeviewUn nuit de cauchemar. Un homme a été condamné lundi par le tribunal de Lille, à 15 mois de prison dont 8 mois avec sursis, pour une agression et une séquestration sur un étudiant, pour le motif que celui-ci était blanc.
Les faits, particulièrement violents, se sont déroulés dans la nuit du 13 juin, dans un appartement situé rue de la Clé, au cœur du quartier tranquille du Vieux-Lille, rapporte la Voix du Nord.

"Nike les blancs, Black Power revient"
Après s’être fait voler sa carte bancaire et son code chez lui, la victime a vu revenir ses deux agresseurs, une heure plus tard, furieux de ne pas avoir pu retirer suffisamment d’argent liquide.
Commence alors une véritable séance de torture. Les deux hommes de couleur noire le frappe à plusieurs reprises, le force à avaler des médicaments et le recouvre de liquide de nettoyage en criant : "Les blancs, ça pue." Son appartement est mis à sac et des inscriptions racistes sont taguées à la bombe: "Nike les blancs, Black Power revient."
 
Au cours d’une patrouille policière juste après les faits et auquel participe la victime, un mineur de 15 ans est interpellé au parc Matisse de Lille. Son complice, âgé de 20 ans, déjà condamné pour l’agression d’une jeune femme le 3 juin dernier, est ensuite arrêté dans la foulée.
Malgré les aveux du mineur qui a avoué "qu’ils avaient envie de dépouiller un blanc", les magistrats n’ont néanmoins pas choisi de qualifier les faits avec la circonstance aggravante de l'acte raciste.
La réaction de SOS Racisme

SOS Racisme Nord a réagi après cette condamnation. "Nous condamnons fermement les faits qui ont été commis et nous apportons tout notre soutien à la victime, indique à metronews Houmria Berrada, présidente de SOS Racisme Nord. Mais la sentence est sévère par rapport à d’autres types d’agressions racistes. Le juge a voulu faire un exemple. Nous demandons le même type de sévérité pour les agressions dans l’autre sens."
La porte-parole régionale de l’association se dit également "choquée et heurtée" que le mot "race" (noire) a été prononcé au cours du procès de lundi : "Le mot race a été supprimé récemment de la constitution, ajoute Houmria Berrada. Cette utilisation dans un tribunal met de l’huile sur le feu."

_______________________________________________

"Une société prête a sacrifier un peu de liberté contre un peu de sécurité ne mérite ni l'une, ni l'autre, et finit par perdre les deux." Benjamin Franklin.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum