Document sans nom

juillet 2017 8 députés à l'Assemblée nationale alors que le parti socialiste en a 28 avec 4 fois moins de voix, ainsi que le PCF 10 députés (quelle démocratie !?!) Le FN est passé à plus de 11 millions électeurs, mais les tricheries ont été massives et la Presse radicalement antidémocratique.



Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin-françoise
administrateur
administrateur
Féminin
Nombre de messages : 3646
Age : 107
Localisation : iceberg n°56 Antarctique, là où la connerie humaine fait fondre les glaces
Points : 8138
Date d'inscription : 12/08/2008

Saccage à la basilique Saint-François de Sales et à l'église Saint-Hippolyte

le Mar 5 Aoû - 16:57
Saccage à la basilique Saint-François de Sales et à l'église Saint-Hippolyte

http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2014/08/05/saccage-a-la-basilique-saint-francois-de-sales-et-a-l-eglise-saint-hippolyte

www.ledauphine.com/images/B07F89C0-7832-447D-9603-11EF6A78DEE1/LDL_V0_06/les-autels-ont-ete-renverses-a-la-basilique-et-a-l-eglise-photo-le-dl-a-c.jpg" alt="" />


A 7h20 ce mardi matin, un homme frappe violemment à la porte de la basilique Saint-François de Sales, à Thonon-les-Bains. A l'intérieur, un bénévole, qui ouvre au bout d'une vingtaine de minutes. Profitant du départ du bénévole, l'homme entre dans la basilique et part directement se réfugier dans l'église Saint-Hippolyte adjacente. Classée monument historique depuis 1909, l'église contient un autel et de nombreux objets de culte, comme des statues d'ange ou de Saint-François de Sales que l'on va retrouver saccagés. Le bénévole raconte la suite : "Au milieu de l'allée de la basilique, cet individu a avancé vers moi avec ce qu'il me semblait être une barre de fer. Je suis parti en courant, emmenant au passage un vieux monsieur qui priait. Nous nous sommes réfugiés dans la sacristie et j'ai appelé la police". Très vite sur place, les forces de l'ordre ont intercepté l'individu dans le lieu de culte. Placé en garde à vue, des troubles psychiatriques pourraient être à l’origine de son passage à l’acte.

_______________________________________________

"Une société prête a sacrifier un peu de liberté contre un peu de sécurité ne mérite ni l'une, ni l'autre, et finit par perdre les deux." Benjamin Franklin.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum