Document sans nom

juillet 2017 8 députés à l'Assemblée nationale alors que le parti socialiste en a 28 avec 4 fois moins de voix, ainsi que le PCF 10 députés (quelle démocratie !?!) Le FN est passé à plus de 11 millions électeurs, mais les tricheries ont été massives et la Presse radicalement antidémocratique.



Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin-françoise
administrateur
administrateur
Féminin
Nombre de messages : 3645
Age : 107
Localisation : iceberg n°56 Antarctique, là où la connerie humaine fait fondre les glaces
Points : 8135
Date d'inscription : 12/08/2008

Avignon : après l'agression de son prêtre, l'archevêque durcit le ton

le Mer 15 Mai - 10:18
Avignon : après l'agression de son prêtre, l'archevêque durcit le ton
http://www.ledauphine.com/vaucluse/2013/05/14/avignon-un-cure-frappe-dans-la-cour-du-centre-paroissial


Au lendemain de l'agression du Père Grégoire, Mgr Cattenoz muscle son discours et dénonce une "prise en main du quartier par des gens de religion musulmane". Le fait-divers prend une dimension politico-religieuse...
Lundi soir vers 20 heures, le père Grégoire de la communauté de Saint-Jean a été agressé par un individu. Frappé au visage le religieux était inconscient sur le sol à l'arrivée de deux autres membres de la communauté. Ce mardi matin vers 11 heures, Monseigneur Cattenoz, archevêque d'Avignon a dénoncé une insécurité grandissante dans le quartier Saint-Ruf (alors que le directeur départemental de la Sécurité publique évoque plutôt une baisse de la délinquance dans ce secteur), ainsi que la multiplication des vols et menaces envers les membres de la communauté.

Le chef des catholique de Vaucluse est même allé beaucoup plus loin : "Ce quartier est progressivement pris en main par des gens de religion musulmane"... Avant de proposer de créer une instance regroupant les principaux responsables religieux, afin d'apaiser la situation.

L'Avignonnais Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman, veut également calmer la jeu : "Avant de mettre en avant l'appartenance religieuse de l'un ou de l'autre, il faudrait voir si l'agression était accompagnée de gestes et de paroles en rapport avec la religion. Lui donner une dimension religieuse me semble contre-productif".

En attendant, les politiques n'ont pas tardé à réagir.

Si le maire d'Avignon Marie-Josée Roig (UMP) se dit "consternée par cet acte inqualifiable", rappelant que "notre pacte républicain ne peut tolérer des attaques aussi violentes perpétrées par certains avec un sentiment d’impunité insupportable", le député-maire d'Orange Jacques Bompard (Ligue du Sud) évoque, lui, un "acte de racisme (au sens du Code pénal) à l’égard d’un religieux catholique, qui est aussi la conséquence de la haine que propage un certain islamisme à l’égard de tout ce qui est français et chrétien".

Plus d'informations dans vos éditions de Vaucluse Matin du mardi 15 mai.


_______________________________________________

"Une société prête a sacrifier un peu de liberté contre un peu de sécurité ne mérite ni l'une, ni l'autre, et finit par perdre les deux." Benjamin Franklin.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum