Document sans nom

juillet 2017 8 députés à l'Assemblée nationale alors que le parti socialiste en a 28 avec 4 fois moins de voix, ainsi que le PCF 10 députés (quelle démocratie !?!) Le FN est passé à plus de 11 millions électeurs, mais les tricheries ont été massives et la Presse radicalement antidémocratique.


anipassion.com
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin-françoise
administrateur
administrateur
Féminin
Nombre de messages : 3645
Age : 107
Localisation : iceberg n°56 Antarctique, là où la connerie humaine fait fondre les glaces
Points : 8135
Date d'inscription : 12/08/2008

Lille : deux ans de prison pour deux agresseurs (clandestins Mohamed et Amir)

le Lun 10 Fév - 20:32
Lille : deux ans de prison pour deux agresseurs (clandestins Mohamed et Amir)
http://www.lavoixdunord.fr/region/lille-deux-ans-de-prison-pour-deux-agresseurs-ia19b0n1516472

Dimanche, un peu après minuit, alors que la braderie se termine, J. est agressée rue de La Bassée à Lille. Deux jeunes gens à vélo s’approchent, arrachent son sac en coupant la lanière avec une paire de ciseaux et menacent la jeune femme. Les griffures de la lame atteignent la jeune fille et son visage.






Le sac contenant 5 000 € de matériel photographique professionnel est embarqué ainsi que d’autres objets. Toutefois, le téléphone n’a pas été volé et la victime alerte la police, qui surgit très rapidement. D’autant plus qu’une autre jeune fille, à quelques pas de là, a été agressée par les mêmes. Mais M., grièvement blessée, se trouve toujours à l’hôpital quand les deux agresseurs interpellés comparaissent, ce mardi, devant la présidente Alexa Fricot.
Mohamed Bouras, 20 ans et en séjour irrégulier, a porté le coup de couteau et manipulait les ciseaux. Amir Tounssi, 29 ans, en séjour irrégulier, prétend avoir modéré son ami. Version démentie par les témoins qui voient les deux agir ensemble. « Vous prétendez être arrivés en France depuis le 13 janvier. De quoi vivez-vous depuis cette date ? », interroge la présidente. Réponses embrouillées. De rapines ? Non, si l’on en croit le casier judiciaire, resté vierge.
Mandat de dépôt
Me Evelyne Defasque, partie civile, s’insurge : « Ces jeunes femmes ne vont plus pouvoir circuler sans penser à la possibilité d’une agression. »
La procureure demande deux ans de prison et, malgré la plaidoirie de Me Eugénie Leman, ce sont bien deux ans avec mandat de dépôt qui tombent.

_______________________________________________

"Une société prête a sacrifier un peu de liberté contre un peu de sécurité ne mérite ni l'une, ni l'autre, et finit par perdre les deux." Benjamin Franklin.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum